Sommaire sur le bas Moyen-Age


chalands de la Loire
traffic sur la Loire
Guerre de succession de Bretagne
Guerre de succession de Bretagne








Bas Âge Central selon wikipedia

Ce Bas Moyen Âge est la troisième des trois subdivisions principales du Moyen Âge avec le HAut Moyen Âge central et le Moyen Âge Centrale. Ce Bas Moyen Âge s'étend du XIVe siècle1 jusqu'à la fin du XVe siècle.


Peuples présents dans l'ouest de la France

Bretons : A l’ouest de la France

Salomon ou Salaün reçoit en 852, les comtés de Nantes et de Rennes, et le vicaria de Retz.
La guerre de Succession de Bretagne se déclenche en 1341 à la mort du duc Jean III de Bretagne.
Jeanne de Penthièvre ( petite fille d'Arthur II de Bretagne) et Jean de Montfort fils d'Arthur se disputent le duché. Ils impliquent leurs conjoints respectifs Charles de Blois et Jeanne de Flandre dans le différend.

Francais : au Nord Ouest de l'Europe

Au début du XIVe siècle, le royaume de France, irrigué par de grands bassins fluviaux, bénéficiant d'un climat favorable et d'une agriculture florissante compte entre 16 et 17 millions d’habitants1,2,3, ce qui en fait la première puissance démographique d’Europe.
En 1328, une grande enquête administrative y dénombre 2 469 987 foyers. En 1328 à la mort de Charles IV, dernier fils de Philippe IV (dit le Bel), et dernier capétien direct, Philippe VI de Valois devient roi de France.
Pour écarter les deux autres prétendants anglais et navarrais, on a invoqué la loi salique, cette vieille loi franque qui interdit la transmission de la couronne par les femmes. On a exhibé un vieux document pour le prouver, mais la légitimité du nouveau roi est fragile.
L’armée est donc structurée autour de la chevalerie la plus puissante d’Europe, cavalerie lourde combattant de front, au corps à corps. Cette volonté de briller sur les champs de bataille est accrue par l’habitude de l’époque de faire des prisonniers et de monnayer leur libération contre rançon. La guerre devient donc très lucrative pour les bons combattants et les risques d’être tué sont donc amoindris pour les autres16. Depuis Philippe le Bel, le roi peut convoquer « le ban et l'arrière-ban », c'est-à-dire tous les hommes libres de 15 à 60 ans, de toute condition (chevaliers et paysans, jeunes et vieux, riches et pauvres).
Vers 1340, Philippe VI peut compter sur 30 000 hommes d'armes ainsi que 30 000 hommes de pied.

Anglais : en Angleterre et Aquitaine

Le royaume d’Angleterre, beaucoup moins peuplé avec quatre millions d’habitants, est touché par le refroidissement climatique européen à partir du XIIIe siècle. Elle doit renoncer à certaines productions agricoles (le vin, par exemple, produit auparavant dans tout le sud de l’Angleterre ne l’est plus qu’en GuyenneNote 1,23) et opter pour une économie fondée sur la spécialisation et le commerce24.
Le climat pluvieux et les pâturages verdoyants favorisent l’élevage (plus particulièrement des ovins). Les finances sont surtout alimentées par taxe sur la laine. Depuis 1204 et Bouvines 1214, ils perdent la Normandie et l'Anjou. Ils n'ont concervé que la Guyenne.
Edouard III petit fils de Philippe le Bel, souhaite juste conserver ses possessions en Aquitaine. Mais Philippe VI essaie de s'en emparer. En guerre avec la France depuis 1337, Édouard III s'est proclamé roi de France.

Navarrais : royaume de Navarre et comté d'Evreux et de Mortain

Philippe d'Evreux : Petit-fils de Philippe III, il a épousé sa cousine Jeanne de Navarre (fille de Louis X Le Hutin).
Il est donc devenu Philippe III roi de Navarre, et revendique la couronne selon les droits de sa femme.
Charles II le Mauvais, son fils, espéra longtemps une hypothétique restauration de ses droits éventuels à la couronne de France
Parmi ses enfants, --Blanche (1333-1398), mariée en 1349 à Philippe VI de Valois, roi de France ;
---Agnès (1334-1396), mariée à Gaston III Fébus, comte de Foix et vicomte de Béarn, d'où un fils ;

Normands et Angevins: au Nord Ouest de la France

jean, duc de Normandie et comte d'Anjou est le fils du roi Philippe VI de Valois.



Nos campagnes de jeu


Argad aux 24 heures du jeu à Theix, octobre 2014
traffic sur les marches avantagères de Bretagne-Anjou

bataille près de Chateauceaux

Arrivée des troupes de franco-bretonne près de l'abbaye de StFlorent de viel.
Siège de la tour montfortiste sur la rive nord

bataille près de Sucé sur Erdre

Argad à Lorient, octobre 2014
La troupe franco-bretonne près d'une ferme aperçoit un prêtre et un pécheur qui s'enfuient à leur approche
mêlée autour de la tourelle.

bataille près de Hennebont

Argad au terminus-Ludi à Rennes, fevrier 2015

Hennebont 1342 : à la recherche d'une bombarde

Hennebont 1342 : à la recherche d'un coffret